Questions légales et juridiques

Toutes vos questions sur le côté juridique de l’entreprenariat avec UnCDI.

Votre contrat de travail UnCDI peut débuter à la date de démarrage de votre mission, ou directement le lendemain de votre inscription. C’est vous qui décidez.

Par défaut, la période d’essai est de 8 mois. Plus elle est longue, mieux c’est, car elle facilite grandement les fins de contrats et les ouvertures de droit au chômage.


Vous pouvez cependant réduire cette période d’essai à trois mois si vous avez un projet d’emprunt bancaire ou de location, il suffit d’en faire la demande à [email protected]

Les congés payés vous sont automatiquement reversé comme salaire chaque mois.

Leur montant sont de 10% de votre salaire brut.

Chaque mois une réserve obligatoire de 10% du salaire brute est automatiquement mise en place, elle vous permet lors de vos période d’inactivité de disposer d’un revenu.

Pour recevoir votre premier salaire, il faut que votre client ait payé votre prestation. Une fois le paiement de votre client reçu par UnCDI, votre cagnotte sera immédiatement créditée du montant hors taxe de votre facture.

Vous pourrez ensuite vous verser un acompte si vous êtes en début/milieu de mois, ou un salaire si vous êtes en fin de mois.

Notre service est sans engagement, vous pouvez donc arrêter la collaboration quand vous le souhaitez.

La résiliation se passe en deux temps :
L’arrêt de l’abonnement
La fin du contrat de travail qui vous lie avec UnCDI.

Si vous êtes en période d’essai (c’est à dire que vous avez utilisé le service moins de 8 mois), une simple fin de période d’essai suffira à mettre fin au contrat et ouvrira vos droits au chômage (si vous avez cumulé assez d’heures)

Si vous n’êtes plus en période d’essai, la fin de contrat prendra la forme d’une rupture conventionnelle.

Une partie de votre réserve obligatoire est donc conservée afin de pouvoir servir au paiement de votre indemnité de rupture conventionnelle.

Si vous êtes en période d’essai (c’est à dire que vous avez utilisé le service moins de 8 mois), vous n’avez aucun préavis a respecter.

Si vous n’êtes plus en période d’essai, un préavis de 30 jours doit être respecté avant la mise en place effective de la rupture conventionnelle.